A ses portes, Paris mute. Faisant mentir son statut de ville museifiee, elle se réinvente, se montre audacieuse. La nuit, elle devient peuple de colosses de béton qu’accompagnent des faunes étranges, créant un nouvel Olympe aux lumières fascinantes et inquiétantes.

De l’autre côté du périph, des coins de banlieue paraissent tous droits sortis de films noirs des années cinquante, comme figés à jamais.